Vous êtes   
 
 


La sécurité dans les monte-escaliers

Accueil » Monte Escaliers » La sécurité dans les monte-escaliers

Comme tous les types de produits en vente sur le marché, les monte-escaliers disposent de certaines normes de sécurités.

Pour être vendu et utiliser dans les meilleures conditions ils doivent répondre à certaines exigences. Exigences qui sont évaluées et certifiées par des normes françaises etc / ou européennes.

Les normes

Il faut savoir que toutes les contraintes et exigences de sécurités concernant les monte-escaliers sont, le plus souvent, matérielles. C’est-à-dire qu’elles dépendent de certains détails matériels qui doivent être conformes pour être utilisés.

- La ceinture de sécurité : elle est obligatoire puisqu’elle permet un maintien optimal de l’individu sur le dispositif. Elle fait parti des critères de sécurités essentiels.
- Le ou les capteurs de sécurité : ils sont situés sur le bloc moteur, sur le rail ou sur le marche pied. Ils permettent un arrêt forcé du dispositif en cas d’objet intrusif qui empêcherait le monte-escalier d’avancer. Si ces capteurs ne sont pas aux normes ils peuvent subir des dysfonctionnements et détériorer ainsi le monte-escalier mais aussi l’escalier sur lequel il ‘est monté.
- Les procédures d’urgence : elles doivent être clairement expliquées dans le manuel d’utilisation et doivent être reconnaissables et utilisables à tout moment. Ce dispositif d’arrêt d’urgence du mont-escalier doit être parfaitement opérationnel en cas de dysfonctionnement électrique ou de fin de course.
- Le bon état de marche du mécanisme de pivotement du siège. Il doit être possible de pivoter l’assise à 90° en début ou fin de course afin de permettre un cycle de marche optimal. Le pivotement peut être manuel ou électrique.
- Enfin de nombreuses options ne sont pas « obligatoires » mais vivement conseillés : par exemple, la mise en place d’un outil de communication en cas de blocage du siège (téléphone par exemple ou déclenchement d’un appel d’urgence).

En conclusion, la sécurité doit être un critère majeur dans la réflexion souvent au détriment de l’aspect pratique ou esthétique.